Feuilleter un catalogue Phildar, ça donne envie de tout tricoter : les modèles sont actuels, sympas et paraissent, au premier regard, simples à tricoter. Alors, on craque, on se lance et patatra, c’est la catastrophe. Pour réaliser un petit pull, il faut tricoter 25 morceaux puis tout assembler en point arrière, quelle horreur ! En examinant le patron, on pense à toutes ces heures passées avec le passe-laine à coudre les finitions. Les personnes employées par Phildar pour écrire les patrons sont soit sadiques (« hihihi ! quand je pense à toutes ces journées passées à assembler mailles par mailles des cols et/ ou des poches ! ») ou bien elles sont venues au monde avec une curieuse passion pour la couture tricot au point arrière et la réalisation de bande d’encolure, manches, bande de finitions, quart de devant droit, tiers de devant gauche.

Je ne pense pas être la seule à rouspéter de la fausse simplicité des modèles Phildar et je me dis qu’un jour, on finira par nous écouter (si juste une fois, une Phildarienne se connectait à Ravelry) ! En attendant, je continue à craquer sur certains modèles mais je me rebelle ! Je triche, modifie tout le patron, peste et rumine dans mon coin !

Ainsi, dernièrement, je n’ai pu résister à l’envie de tricoter cette veste double boutonnage Phildar.

gilet double boutonnage

Mais attention pour réaliser cet ouvrage, il fallait tricoter pas moins de 8 morceaux ! J’ai donc tout fait à ma sauce et je suis plutôt contente du résultat. Pour les poches, j’ai repris les mailles directement sur les côtés. Pour le col, j’ai aussi relevé les mailles et je l’ai ensuite doublé (j’aime bien les cols doublés). Parmi toutes les techniques de finitions proposées par Phildar, j’ai seulement conservé leur méthode pour que le jersey ne s’enroule pas en bas du manteau. Pour cela, il suffit de tricoter quelques rangs en jersey endroit, un rang en jersey envers puis continuer en jersey endroit. Il convient, ensuite, de coudre les premiers rangs de jersey endroit à l’intérieur du manteau.

Concernant la laine Fil Lambswool 51, je la trouve très agréable à tricoter. Elle passe en machine et est composée de plus de laine que d’acrylique (chose assez rare chez Phildar). Selon moi, il est plus pratique d’offrir à de nouveaux parents des tricots comprenant raisonnablement de l’acrylique car cela facilite l’entretien.

P3280675                         P3280679

Laine : Fil Lambswool 51 [51% Laine d’agneau, 49% Acrylique - Phildar] - Coloris Lin

Accessoires : Boutons -> Lil Weasel

Estimation du coût de fabrication : environ 15 €

Temps de réalisation : environ 30 h

Modèle : Catalogue Tricotez Calin n° 44 [Phildar]